FAITS & DONNÉES

La Limmat Tower:
Un plateau de trémie ingénieux

Projet : Immeuble à usage mixte, 25 étages et 107 appartement

Maître d’ouvrage / Promoteur :  Halter Entwicklungen AG, Zurich 
Bureau d’architecture : Huggenbergerfries Architekten AG
Entreprise générale : Priora AG, Kloten, Schweiz 
Entreprise de gros œuvre : BAM Swiss AG, Bâle

Systèmes et solutions MEVA : Coffrage de voiles Mammut avec élé - ments amovibles au niveau des abouts et des angles; MEVA Guided Climbing MGC avec 13 coffrages grimpants guidés; 7 plateaux de trémie, dont 2 avec ouvertures repliables et 2 réalisés sur mesure posés côte à côte

Suivi du chantier : MEVA Schalungs- Systeme GmbH, Haiterbach (Allemagne) et MEVA Schalungs- Systeme AG, Seon, Suisse

 
 
1
2
3
4
5
6
 

Projet

Un plateau de trémie ingénieux

Pour la Limmat Tower, le futur point culminant de la ville de Dietikon

Une nouvelle infrastructure urbaine destinée à accueillir 3000 habitants et 2000 postes de travail est en train de voir le jour aux abords de Dietikon près de Zurich. Avec ses 25 étages et ses 80 m de haut, la tour Limmat sera sans aucun doute le point de mire et le joyau architectural de ce nouveau programme immobilier. Pour la réalisation et l’aménagement de cette tour, un bâtiment qui se rétrécit vers le haut, les prescriptions sont strictes : une qualité hors pair, et aucun compromis sur la sécurité. Les voiles des cages d’ascenseurs et d’escaliers présentant un grand nombre d’angles, il a fallu trouver une solution pour maîtriser rapidement cette contrainte. Les ingénieurs MEVA ont à cet effet élaboré une solution efficace, solution utilisée sur le chantier depuis le mois de mai 2014. 

Une géométrie peu conventionnelle
L’entrée à forme pentagonale, concentrant autour de lui trois cages d’ascenseurs et deux cages d’escaliers, desservira cinq appartements sur chaque étage. Les voiles des cages sont bétonnés avec le coffrage Mammut, côté extérieur avec le coffrage grimpant guidé MGC, côté intérieur avec des plateaux de trémie. Problème : les voiles du couloir présentent tous un angle droit et un angle obtus sur le côté extérieur. Et pour compliquer les choses, les escaliers préfabriqués des cages doivent être posés par le haut à l’aide d’une grue, c’est-à-dire via l’étage supérieur, alors que le coffrage repose sur le plateau de trémie.

« Déjouer » les angles lors de l’élévation
Le coffrage Mammut est solidarisé aux plates-formes MGC à l’aide de chariots. Après le bétonnage, le coffrage est retiré des voiles puis déplacé en un seul levage avec les plates-formes vers le prochain étage. Mais comment reculer le coffrage sans effort lorsque les panneaux ne sont pas alignés et qu’un éventuel chevauchement au niveau des angles ne peut pas être entièrement exclu ? Tout simplement en utilisant des pièces amovibles sur les angles décoffrants (angles à 90°), tout comme sur les panneaux d’angles rigides réalisés généralement sur mesure (angles obtus). Ces éléments se retirent toujours en premier, cela accélère nettement le recul et le déplacement des coffrages. Un plan de sécurité détaillé est mis en place pour prévenir les chutes de hauteur lors du ferraillage, du bétonnage et du déplacement des coffrages. Réutilisés sur les 25 étages, ces éléments amovibles permettent des gains de temps non négligeables étant donné qu’il n’est plus nécessaire d’ajuster le coffrage à chaque étage.

Pose des escaliers préfabriqués
Pour les cages d’escaliers et d’ascenseurs, le coffrage Mammut repose sur des plateaux de trémie équipés d’ouvertures spécifiques pour la pose des escaliers préfabriqués. Les escaliers et paliers préfabriqués sont posés par le haut et à l’aide d’une grue sur l’étage situé juste en dessous du plateau de trémie. La pose des escaliers n’entrave ainsi en rien les travaux en cours sur les étages inférieurs

Un plateau de trémie en deux parties pour les 5 angles et le mât de bétonnage
En raison de la géométrie du tracé et du poids d’un plateau unique, il ne fut pas possible de recourir à un seul plateau de trémie pour réaliser les voiles de 4,10 m de long et les 5 angles à 72°du spacieux couloir. La solution : deux plateaux de trémie posés côte à côte avec une ouverture pour le mât de bétonnage. Les plateaux sont déplacés l’un après l’autre, chaque plateau étant équipé d’un garde-corps pour prévenir les chutes de hauteur lors de la manutention. Les garde-corps sont entièrement baissés pour travailler, ils sont remontés et bloqués lors de la manutention des plateaux. 

Un étage toutes les semaines
Pour les hauteurs de bétonnage de 2,90 m à partir du 2e étage, il n’est pas nécessaire de rehausser, les panneaux de 3 m de haut suffisent. Les coffrages résistant à une poussée du béton frais de 97 kN/m², les voiles peuvent être bétonnés sans limiter la vitesse de bétonnage, un étage supplémentaire peut ainsi voir le jour toutes les semaines. Pour la luminosité des appartements, les murs extérieurs sont constitués de poteaux et de pans de verre. Ils sont – tout comme les dalles – réalisés en fonction de l’avancement des différentes cages. Les coffrages MGC ne nécessitent pas l’utilisation de plates-formes de finition, les cônes d’ancrage se retirent à partir de la dalle. Cela accélère le déplacement des coffrages et favorise l’avancement du chantier.

Contact

MEVA Contact

Chantiers de référence

MEVA références

SERVICES