FAITS & DONNÉES

Projet résidentiel au Munich, la direction du chantier opte à l'unanimité pour MevaDec

Projet : 38 appartements dans le quartier historique du Kegelhof

Maître d’ouvrage : GWG Munich, société coopérative d’HLM

Entreprise de construction : Zechbau GmbH, Munich

Système MEVA : Coffrage de dalles MevaDec, Coffrage circulaire Radius, Plate-forme ultralégère LAB 130, Coffrage de voiles StarTec

Suivi de chantier : MEVA Schalungs-Systeme, Munich

 
 
1
2
3
4
5
 

Projet

Dixit : « Rapide et efficace »

Munich : la direction du chantier « Kegelhof » opte à l’unanimité pour MevaDec

Nouveau projet résidentiel au centreville de Munich : la société d’HLM GWG fait construire 38 appartements dans le quartier historique du Kegelhof. Une partie de l’ancienne papeterie va ainsi être démolie, le reste sera entièrement restauré.

Sur ce chantier exigu au calendrier ultraserré, chaque m² compte, chaque mouvement de camion doit être planifié. Lors du choix du coffrage de dalles, le chantier s’appuya sur un principe de base simple mais efficace : la surface nécessitant le plus de main-d’oeuvre et de matériel donne le la. C’est ainsi que le choix se porta sur MevaDec, car c’est le coffrage le plus efficace en matière de quantité de matériel et de temps de mise en oeuvre. Avec MevaDec, les surfaces à compenser sont minimales et très faciles à coffrer. Autres avantages MevaDec : sa mise en oeuvre est entièrement manuelle et ne nécessite pas l‘intervention d’une grue. Les erreurs de pose sont quasiment exclues et les équipes des sous-traitants rapidement formés au matériel. 

Maximilian Postenrieder, le chef du chantier : « L’initiation à MevaDec a été très courte, l’équipe a rapidement atteint un très bon rythme de travail. Seules les compensations et la grande poutre du parking souterrain sont encore réalisées avec la méthode de coffrage traditionnelle. Avec MevaDec, les 5 étages respectifs des deux bâtiments (de la rénovation et du neuf), avec chacun des tracés irréguliers et complexes, sont coffrés plus rapidement, et ce, tout en réduisant les coûts. Grâce aux étais à tête décoffrante, les délais de décoffrage sont plus courts, le réemploi du matériel plus rapide. Les stocks de matériel encombrent moins le chantier et nous avons donc besoin de moins de place – un critère décisif pour ce chantier munichois du Kegelhof. »

Priorité n° 1 : la prévention
« Les organismes de prévention des risques professionnels effectuent une visite toutes les semaines », explique Georg Klunker, l’adjoint au chef de chantier. « Équipé d’un équipement de protection individuelle, le personnel de l’équipe « Dalles » est bien sécurisé pour poser les coffrages par le haut. Ce mode opératoire demande moins d’efforts, fait gagner du temps et accélère le travail. »