FAITS & DONNÉES

Göttingen : nouvel Institut Max-Planck dédié à la recherche sur le système solaire

Projet : Nouveau bâtiment pour l'Institut Max-Planck dédié à la recherche sur le système solaire à Göttingen, prescriptions élevées en matière de parement, de sécurité et de qualité

Maître d'ouvrage : Max-Planck-Gesellschaft

Entreprise de construction : GP Papenburg Hochbau GmbH

Systèmes MEVA : Coffrage de voiles StarTec, coffrage de voiles Mammut 350, coffrage de poteaux CaroFalt, coffrage de poteaux circulaires Circo, coffrage de dalles MevaDec, tour d'étaiement MEP, plate-forme de travail pliable KAB 190

Suivi de chantier : MEVA Schalungs-Systeme GmbH, filiale de Dresde

 
 
1
2
3
4
5
6
 

Projet

Un résultat qui a su convaincre le maître d'ouvrage

De nouveaux locaux pour l‘Institut Max-Planck de Göttingen

L'Institut Max-Planck de recherche sur le Système solaire (MPS) va bénéficier de nouveaux locaux dans la ville universitaire de Göttingen : bureaux, salles de mesures, salles blanches, laboratoires et ateliers.

Le MPS est un institut de recherche dédié à l‘étude de notre système solaire et de ses composants : soleil, comètes, planètes et lunes, y compris les propriétés internes, les surfaces et les atmosphères de chaque planète. Le MPS développe et fabrique également des instruments pour les missions spatiales. Quelques groupes de recherche rejoindront le nouvel institut dès l‘automne 2013, le déménagement devrait être achevé d'ici au mois d'avril 2014.

Le bâtiment de l‘institut impressionne par sa taille, sa forme et sa conception. Le socle du bâtiment mesure 82 m de large, 91 m de long et jusqu‘à 11,50 m de haut. Il se compose d'une cour intérieure entièrement aménagée et accueille, outre les impressionnants halls d‘entrée, également les ateliers, les laboratoires, les salles blanches et les halls. Les trois étages à façade vitrée (18 m de large et de 89 m de long) situés au-dessus du socle côté ouest hébergent les bureaux. Côté sud, les bureaux donnent l'impression de surplomber librement le socle du bâtiment. Un bloc de 2 étages s‘élève au-dessus des locaux techniques, c'est-à-dire au-dessus du socle du bâtiment.

Des exigences élevées en matière de parement, de sécurité et de qualité
Les chantiers engagés par les instituts de recherche de renommée mondiale, tel le chantier du nouveau bâtiment de l‘Institut Max-Planck, se doivent non seulement de répondre à des critères de qualité, mais aussi de respecter le calendrier des travaux. La société GP Papenburg Hochbau GmbH, qui a réalisé l‘ensemble du gros-œuvre, a su répondre avec brio aux attentes du client. Rien que les chiffres impressionnent : 7100 m³ de fondations, env. 3700 m³ de radiers en béton armé, env. 2900 m³ de voiles et de poutres en béton armé, env. 7200 m³ de dalles en béton armé. La société Papenburg a réalisé l'ensemble des travaux de bétonnage avec des coffrages standard MEVA, et ce, sans rencontrer le moindre problème. Il n'a pas été nécessaire de faire appel à des solutions sur mesure, des solutions généralement plutôt onéreuses. La plupart des voiles ont été réalisés avec le coffrage de voile StarTec. Les panneaux StarTec ont aussi été utilisés pour les fondations, les cages, les débords, etc. Cela a très largement simplifié la logistique et l'approvisionnement du matériel sur le chantier. Grâce à sa peau en polypropylène alkus et à la disposition symétrique de ses passages de tige, le coffrage Mammut 350 a été utilisé – avec un résultat impeccable – pour les parements en béton.

« Nous sommes très satisfaits. Avec des parements de qualité, les objectifs du chantier sont entièrement atteints. Il n'y a rien à redire, ni au niveau de la logistique ni au niveau du suivi de chantier effectués par MEVA. Le maître d‘ouvrage est très enthousiasmé par le résultat »,

voilà comment le chef de chantier Rolf Zschill et le contremaître Günter Hoffmann résument la collaboration et les résultats obtenus avec MEVA.

MevaDec marque des points auprès du personnel
L‘équipe du chantier a également été plus que convaincue par le coffrage de dalles MevaDec. La rapidité de coffrage et de décoffrage, la rapidité de mise en œuvre des rotations ont impressionné le personnel. La grande modularité du système a permis de bien maîtriser les différentes contraintes du chantier (géométrie des locaux, présence de poutres, hauteurs sous plafond différentes, surplombs, etc.), des éléments qui – avec des systèmes moins performants – pourraient vite se transformer en véritable casse-tête. Avec MevaDec, chaque imprévu a pu être solutionné rapidement en utilisant le matériel disponible sur le chantier. Il n‘a pas non plus été nécessaire de poser un étaiement supplémentaire sur la dalle suivante.