FAITS & DONNÉES

Le programme immobilier «Deansgate Square»

Projet : Deansgate Square, Manchester, Angleterre

Maître d’ouvrage/Entreprise de construction : Renaker/Renaker Build Limited

Architecte : SimpsonHaugh and Partners

Systèmes MEVA : Coffrage de voiles AluStar, Coffrage de voiles Mammut 350, Système auto-grimpant MAC

Suivi du chantier : MEVA Formwork Systems Ltd, Grande-Bretagne, MEVA Formwork Systems Pte Ltd, Singapour

 
 
1
2
3
4
 

Projet

Quatre tours d’ici à 2020, la plus haute de 202 m

Pour réaliser les 194 étages du projet: le système auto-grimpant MAC

Des espaces de vie pour demain

Le projet «Deansgate Square», situé au sud du centre-ville de Manchester, fait partie du schéma directeur d’aménagement et d’urbanisme de la ville. Voilà pourquoi les urbanistes et architectes ont élaboré un projet d’aménagement global autour des quatre tours résidentielles, dont la plus haute mesure 202 mètres de haut. Avec 1508 logements, une piscine, un cinéma, un hôtel, des restaurants et des boutiques, c’est un nouveau quartier qui est en train de voir le jour à proximité de la rivière Medlock. Une grande partie du site restera ouverte sur l’espace public afin de fluidifier la transition entre les aires publiques et privées.

Le succès réside dans la planification

«Un projet de cette envergure est prédestiné au système auto-grimpant MAC, équipé du coffrage de voiles Mammut 350», explique Richard Harradine, Managing Director MEVA Formwork Systems, avant de poursuivre: «Ajustable après chaque levée, la technologie MAC s’adapte aux irrégularités de production et aux formes spéciales, par ex. aux dimensions variables des réservations de portes.» 1000 m2 de coffrage de voiles Mammut 350 – idéal avec des hauteurs d’étage inchangées de 2,85 m – ont été utilisés sur le chantier. Pour être réussie, la mise en oeuvre du système auto-grimpant doit être concertée entre les différents intervenants. «Une fois sur le chantier, tout doit être au mm près», insiste Adrian Serban, qui suit le chantier pour MEVA. C’est pour cela qu’une équipe de spécialistes MAC a été chargée d’élaborer les plans du coffrage auto-grimpant à Singapour et à Staffordshire. Les échanges avec la société Renaker Build Ltd. lors de la phase d’avantprojet ont également largement contribué au bon déroulé du projet.

Un énorme travail en amont

Dès que les plans sont définitifs, le bureau d’études commence à concevoir les plans et les calculs pour la construction des systèmes auto-grimpants. Les composants de base du système MAC – centrale hydraulique, platesformes, poutrelles acier, plates-formes de bétonnage – sont toujours les mêmes. Malgré cela, les systèmes auto-grimpants doivent être réétudiés à chaque nouveau projet, ils doivent également être réceptionnés et adaptés à l’architecture de l’ouvrage. Le «pack design», avec – comme à Manchester – plus de 100 plans, est réalisé par MEVA en étroite concertation avec l’entreprise de construction, avant même que la production et la préparation du matériel ne commencent. À cela s’ajoutent les obligations en matière de santé et de sécurité au travail, particulièrement élevées en Grande-Bretagne; des prescriptions que le système MAC, avec ses standards élevés, remplit en départ usine.

Double réemploi

Pour pouvoir exécuter rapidement les 37 à 66 étages de ces tours à vocation résidentielle, la mise en oeuvre d’un système MAC sur chaque tour semblerait logique. Mais les économies sont de rigueur même pour les objets de prestige. Voilà pourquoi les responsables du projet de la société Renaker Build Ltd ont décidé d’élever les quatre tours dans le ciel de Manchester avec seulement deux systèmes. «Cela signifie qu’il va falloir déplacer entièrement les systèmes après avoir achevé les premiers bâtiments», explique Adrian Serban avant d’ajouter: «Mais c’est moins chronophage qu’il n’y paraît. Il suffit de nettoyer les coffrages, de vérifier l’état des peaux puis d’installer le système MAC sur le noyau du bâtiment suivant».

Un étage en moins de cinq jours

Après avoir installé le système MAC sur les fondations de la nouvelle tour, la première levée – un événement toujours marquant – peut avoir lieu. «Sur ce type de projet, c’est toujours le moment le plus fort», souligne Serban. Si tout fonctionne correctement, la vitesse d’élévation est plutôt rapide. «En moyenne, nous arrivons à réaliser les étages de 2,85 m de haut en quatre à cinq jours», confirme avec satisfaction Rory Murphy, le chef de projet de la Renaker Build. La plateforme supérieure de la structure est pour cela levée avec un système hydraulique, soit neuf vérins avec une capacité de levage de 200 kN sur chaque côté. Cette opération prend à peine 60 minutes par étage (jusqu’à 4 m). Le reste, c’est quasiment de la routine; grâce notamment au savoir-faire et au soutien des experts MEVA qui sont régulièrement à pied d’oeuvre sur les chantiers.


Pour réaliser les quatre tours, deux systèmes auto-grimpants MAC sont en oeuvre sur le chantier depuis fin 2016. Le chantier a débuté avec les blocs A et D, 66 et 47 étages respectivement. À la fin des travaux, prévue mi 2019, le bloc A sera la tour la plus haute de Grande-Bretagne. Les travaux des blocs B et C débuteront cette année et s’achèveront au cours de l’année prochaine. Plus de 1000 m2 de coffrages de voiles Mammut 350 de MEVA y sont mis en oeuvre.

 
Peau coffrante alkus
MEVA CADRE RIGIDE
... bien plus qu'un coffrage
  •  Langue

    Veuillez sélectionner un continent et un pays. Sélectionner une langue si nécessaire.

  •  Contact
  •  Recherche

  •  Newsletter

    Abonner notre newsletter mensuelle.